Eloigner les mauvais esprits

20/08/2008
Eloigner les mauvais esprits

Les chefs et prêtres traditionnels de la préfecture du Golfe sont montés au créneau mardi pour conjurer le mal causé par les inondations de ces dernières semaines. Eau mélangée à la farine de blé, bélier immolé après incantations. c'est une cérémonie simple mais chargée d'un sens profond que ces détenteurs des us et coutumes ont effectué pour demander pardon à Dieu, mais en même temps pour conjurer le mauvais sort que la préfecture a connu.

"Jamais la préfecture et  encore moins le pays n'avait connu une catastrophe de cette ampleur ; il nous appartient d'agir et de faire en sorte que l'esprit du mal s'éloigne du Togo" explique le chef Djidjolé III. Les chefs et prêtres traditionnels sont convaincus que ce drame qui a causé tant de dégâts et des pertes en vies humaines ne relève pas du hasard.

Ainsi, au delà des actions physiques qui consistent à apporter du secours et prendre des dispositions matériels pour prévenir de tels drame, il est important également d'engager une action spirituelle.

Ils entendent mener campagne sur toute l'étendue du territoire pour que le Togo « ne tombe plus jamais sous le coup des mauvais esprits ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.