Environnement : le gouvernement se veut vertueux

01/04/2008
Environnement : le gouvernement se veut vertueux

Le gouvernement en a fait l'une de ses priorités. La lutte contre la pollution et la protection de l'environnement sont désormais des grandes causes nationales. Le Togo étouffe sous les gaz d'échappement des voitures et des motos dont le nombre à triplé en quatre ans. Certains jours, Lomé, la capitale, est si polluée qu'il est impossible d'y voir à plus de 5 mètres et la situation est encore pire à la nuit tombée.

Réuni lundi en conseil restreint, le gouvernement a décidé de prendre des mesures draconiennes pour tenter de mettre un terme à une situation devenue apocalyptique.Les députés seront invités à se prononcer, lors de la session qui s'est ouverte mardi, sur un projet de loi qui interdit à partir du 1er janvier 2009 l'importation et la commercialisation de véhicules (voitures et mini-bus,) neufs ou d'occasion fonctionnant à l'essence ou au diesel.

Les véhicules immatriculés avant cette date pourront encore circuler pendant une année sur le territoire togolais. Ils devront ensuite être détruits ou adaptés aux nouvelles normes si leurs structures mécaniques le permet.

Le projet de loi prévoit que tout véhicule neuf ou d'occasion devra être hybride ou rouler à l'huile de palme.

Une automobile hybride fonctionne soit avec le moteur électrique, soit avec moteur thermique, soit les deux en même temps selon les modèles.

Le Japonais Toyota connaît un beau succès avec sa « Prius » ; pratiquement le seul sur le marché.

Le projet de loi fixe des critères précis : consommation de 7,9 l/100 km et 186 g/km de C02, maximum.

S'agissant du moteur à l'huile de palme, un seul constructeur en assure la commercialisation actuellement. Il s'agit du nord-coréen « Norko Motors » avec une berline appelée « Oily ».

Plus économique que la technologie hybride, l'huile de palme nécessite cependant des vidanges fréquentes (environ tous les 100 kilomètres). Dans l'hypothèse d'un trajet Lomé-Cotonou, par exemple, le conducteur devra vidanger à mi-chemin. Pas vraiment pratique, mais bien plus économique que l'essence ordinaire ou le diesel.

Stations-service nouvelle génération

Les autorités veulent encourager les Togolais à acheter des voitures hybrides, même si les délestages électriques, rendent problématiques le chargement des accumulateurs. Le projet de loi prévoit justement ce cas de figure.

Un générateur sera embarqué dans le coffre de chaque véhicule ou tracté sur une remorque dans le cas d'un modèle de petit gabarit.

Chaque concessionnaire aura l'obligation de vendre les véhicules avec un générateur.

Mais une inconnue subsiste que ne prend pas en compte le projet gouvernemental ; comment alimenter ce générateur ? Diesel, essence ou huile de palme ?

« Nous réfléchissons à ces différentes possibilités. Le jetropha en est une également », explique un expert en environnement au ministère des Mines, de l'Energie et de l'Eau. (Le jetropha est un arbuste à croissance rapide capable de produire une essence qui, raffinée, est un carburant plus écologique que le pétrole).

L'Etat entend donner l'exemple. Ministres, fonctionnaires et sociétés d'Etat sont sur le point d'acquérir 500 véhicules propres. Et les taxis de Lomé rouleront hybride.

Que les automobilistes se rassurent. Il sera toujours possible d'acheter une voiture d'occasion au port de Lomé à condition cependant que celle-ci soit conforme aux nouvelles normes techniques fixées par les autorités ; c'est à dire semi-électrique ou à l'huile de palme. Tout autre modèle sera interdit à l'importation.

Le gouvernement négocie avec la société bulgare « Clean Air Station » pour l'installation de 200 stations-service nouvelle génération à travers tout le pays où l'automobiliste pourra à la fois faire le plein d'huile de palme ou recharger électriquement son véhicule.

D'ici 2011, les constructeurs annoncent la commercialisation de camions, de bus et de motos hybrides ou fonctionnant à l'huile de palme.

Les dispositions prévues pour les automobiles s'appliqueront alors aux poids lourds et aux deux roues.

Le Togo est le premier sur le continent à lancer une politique environnementale aussi ambitieuse. Mais il faudra une bonne dizaine d'années avant que le pays retrouve un air vraiment pur.

Prochain gros chantier du gouvernement, la lutte contre la pollution sonore.

En photo : nouvelle robe pour les taxis de Lomé dont la flotte sera progressivement équipée en Toyota « Prius » hybride

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.