Erosion côtière : les autorités togolaises sonnent le tocsin

19/10/2015
Erosion côtière : les autorités togolaises sonnent le tocsin

André Johnson

Joëlle Businger, la représentante de la Banque mondiale (BM) au Togo, s’est rendue lundi à Aného (45km de Lomé) et plus précisément sur la plage de cette ville attaquée par l’érosion.

Ces dernières semaines, la mer a brutalement avancé de 5 à 20 mètres à certains endroits et les épis installés pour stabiliser le littoral entre Aného et Gounoukopé sur 3.500 mètres n’ont pas résisté au mini raz-de-marée.

Mme Businger a pu se rendre compte de l’étendue des dégâts.

‘L’érosion côtière constitue un défi majeur pour la Banque mondiale. Il faut rapidement trouver des réponses efficaces et durables’, a-t-elle déclaré.

Cependant, l’assistance fournie par la BM n’est pas suffisante à elle seule, il est indispensable d’associer d’autres partenaires, a indiqué le ministre de l’Environnement, André Johnson.

‘Des discussions sont engagées et je pense qu’en marge de la Cop21, des solutions seront trouvées’, a-t-il ajouté.

Routes, villages, champs ont été engloutis depuis les années 90 et l’océan ronge 10 à 12 mètres par ans. Ce grave problème d’environnement met en péril la vie des habitants et les activités économiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !