Et voici le Pavillon togolais à Shanghai

13/04/2010
Et voici le Pavillon togolais à Shanghai

L’exposition universelle de Shanghai ouvrira ses portes le 1er mai prochain ; elle s’annonce comme l’une des plus spectaculaires avec des pavillons au design surprenant. Celui de Grande Bretagne est l’un des plus novateurs. Les organisateurs attendent 70 millions de visiteurs pendant six mois ; en grande majorité des Chinois.
Si les pays africains n’ont pas les moyens d’investir des dizaines de millions d’euros dans la construction de pavillons de prestige, ils seront bien présents à Shanghai avec des installations plus modestes.
Le pavillon du Togo (photo) mettra l’accent sur l’évolution de la capitale Lomé, les concepts de construction urbaine et les expériences liées à la prospérité.
Il proposera également une série d’animations liées au problème du développement et au processus d’urbanisation. Logique puisque le thème de l’expo universelle est « Meilleure ville, meilleure vie ».
Une expo photos présentera l’histoire de la capitale depuis le XIXe siècle. A découvrir également, de l’art contemporain et de la musique.
Sur le plan esthétique, le pavillon togolais adopte une architecture traditionnelle.
Le 20 août 2010 a été choisi par le Togo comme journée nationale pendant l’Expo 2010.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.