Faire face aux caprices du climat

05/08/2015
Faire face aux caprices du climat

Les inondations sont fréquentes au Togo

Définir des stratégies devant permettre de rehausser la résilience du Togo, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Burkina face aux risques de catastrophes naturelles. Une réunion se déroule actuellement à Lomé à l’initiative de l’Union européenne, du PNUD et de Bureau de l’ONU sur la prévention des catastrophes.

Depuis l’année dernière, il existe une plateforme qui a mis en évidence les besoins d’information des pays en terme de réduction des risques. Lorsqu’il y a une très bonne planification, cela permet de mobiliser tant au niveau national qu’international, les ressources nécessaires pour pouvoir apporter une réponse à rapide et efficace’, a expliqué Siaka Coulibaly, le représentant adjoint du PNUD au Togo.

Aucun pays de la région n’est à l’abri des évolutions climatiques, d’ou la nécessité d’une approche régionale.

‘La méthode envisagée est le recours à un outil scientifique capable de calculer à travers une base de données la nature et l’ampleur des risques futurs avec une plus grande précision, en particulier ceux liés aux aléas hydro-météorologiques et climatiques’, a souligné le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi.

Le Togo est en première ligne. Outre l’érosion côtière, le pays est régulièrement victime de graves inondations. Il bénéficie de l’appui de la Banque mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.