Faure assiste à la grande prière du Tabaski

06/11/2011
Faure assiste à la grande prière du Tabaski

Les musulmans du Togo célèbrent dimanche le Tabaski (Aïd-el-Kébir ou Aïd-El-Adha). La journée a débuté à Lomé par une grande prière  dans l’enceinte du Lycée de Tokoin à laquelle a assisté le président Faure Gnassingbé et de nombreux officiels.

Cette fête commémore la soumission à Dieu du patriarche Abraham qui était prêt à sacrifier son fils aîné sur son ordre (Ismaël, selon la tradition musulmane, ou Isaac, selon la Bible ; le Coran ne donne pas explicitement le nom de ce fils).

La veille de l'Aïd el-Kébir, tout est purifié : les maisons sont nettoyées de fond en comble, les tissus jusqu'au moindre petit chiffon, consciencieusement lavés. 

Chaque famille, dans la mesure de ses moyens, sacrifie un animal (brebis, chèvre, mouton) en l'égorgeant couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque. Une partie de la chair de ce sacrifice bénéficiera aux plus démunis parmi les musulmans, affermissant ainsi la solidarité et l'assistance mutuelle tel que les prescrit Allah.

Cette année, le prix du mouton flambe sur le marché togolais. Il se négocie entre 45.000 et 90.000 Fcfa ; trop cher pour beaucoup de nombreux fidèles.

Toutefois, rappelle-t-on du côté de  l’Union Musulmane du Togo (UMT), sacrifier un mouton n’est pas une obligation si on a pas les moyens de l’acheter.

Photo : dimanche matin à la grande prière du Tabaski, le président Faure Gnassingbé et El Hadj Inoussa Bouraïma, président de l’Union Musulmane du Togo (UMT)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !