Fin de croisière pour le Tali

06/02/2009
Fin de croisière pour le Tali

Les passagers et l'équipage du bateau battant pavillon du Togo et transportant de l'aide humanitaire vers Gaza en provenance du Liban, arraisonné jeudi, ont été libérés et expulsés vendredi, apprend-on de source militaire israélienne. Dix d'entre eux ont expulsés vers le Liban. L'ancien archevêque grec-catholique de Jérusalem, Monseigneur Hilarion Capucci, 84 ans, a été expulsé vers la Syrie et d'autres militants pro-palestiniens doivent être renvoyés vers l'Europe en avion, a-t-on ajouté.

Un millier de poches de sang transportés par le bateau ont été transférées vers la bande de Gaza en attendant le passage de dizaines de kilos de médicaments et de nourriture trouvés à bord.Un porte-parole de l'armée a précisé "qu'aucune arme n'a été découverte à bord du bateau" qui est resté à quai en Israel.

Le bateau apparemment immatriculé au Togo, escorté par la marine de guerre israélienne, avait été conduit au port israélien d'Ashdod après avoir tenté de forcer le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza, depuis que ce territoire est tombé sous le contrôle du mouvement islamiste Hamas en 2007.

Le « Tali » (bateau de la fraternité) transportait des tonnes de médicaments, produits alimentaires, jouets, vêtements, détergents, matelas et poches de sang offerts par des ONG libanaises et palestiniennes, selon les organisateurs du voyage.

En photo : le « Tali » amarré au port d'Ashdod dans le sud d'Israël

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.