Fin des magouilles au CNJ

03/03/2014
Fin des magouilles au CNJ

Contrairement à ce qu’affirmait en fin de semaine un ancien responsable du Conseil national de la jeunesse (CNJ), il y a bel et bien eu fraude et des irrégularités dans le processus de renouvellement du Bureau de cette organisation le 20 janvier dernier.

C’est ce qu’a indiqué lundi Arime Tlata Anala qui assure l’intérim en attendant de nouvelles élections. Il a ainsi réaffirmé la position du ministère du Développement à la base, de l’Artisanat et de l’Emploi des jeunes qui avait levé le lièvre.

Invité de Kana FM, M. Anala a révélé l’ampleur de la fraude avec la manipulation du fichier électoral, des exclusions illégales ou l’enregistrement d’associations fictives.

Les personnes incriminées n’ont pas contesté les faits.

Un scrutin transparent et fiable

Arime Tlata Anala a indiqué qu’un nouveau bureau serait élu prochainement une fois le fichier électoral audité

‘Nous sommes prêts à engager de nouveaux efforts pour que le processus soit repris dans des conditions transparentes et fiables. Le souci du ministère (du Développement à la base, ndlr) est de donner une belle image parce que le CNJ est la vitrine de la jeunesse’, a-t-il précisé. 

Le CNJ est une structure autonome sous la tutelle du ministère du Développement à la base.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.