Fin du dépotoir

24/12/2009
Fin du dépotoir

Plusieurs dizaines d’engins de collecte des ordures ménagères ont été réceptionnés jeudi par l’Agence nationale de garantie et de promotion des petites et moyennes entreprises (ANPGF), en présence du président Faure Gnassingbé et de plusieurs ministres. Ces équipements vont permettre d’assurer la pré-collecte dans les rues de la capitale.
Le projet bénéficie du soutien de la municipalité de Lomé, de l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’Union togolaise de banque (UTB). Le coût de l’opération est de 104 millions de Fcfa.
La directrice générale de l’ANPGF, Naka De Souza, a souhaité que les tracteurs-bennes contribuent à la fin de l’insalubrité comptant aussi sur le civisme des habitants qui, au fil des ans, ont pris l’habitude de jeter les ordures ménagères sur la voie publique.

Voici le discours prononcé jeudi par Naka De Souza
Monsieur le Président de la République,

Permettez-moi de vous adresser nos sincères remerciements pour avoir accepté de présider le lancement officiel du nouveau système de gestion des déchets solides urbains de la Ville de Lomé.

Votre présence parmi nous ce jeudi 24 décembre 2009, témoigne de l’importance que vous accordez au problème de salubrité dans notre capitale. Afin de permettre à la ville de Lomé de retrouver sa propreté d’antan, vous nous avez instruits en tenant compte de la mission que vous avez assignée à l’ANPGF de prendre toutes les dispositions requises pour appuyer et aider les associations actives dans la pré collecte des ordures ménagères à se transformer en entreprises modernes et viables, capables d’assurer la propreté de la ville capitale. Aujourd’hui, c’est chose faite.

Grâce aux réformes introduites par la Mairie, l’activité de pré collecte des ordures ménagères sera modernisée à travers la dotation des entreprises de pré collecte de tracteurs équipés de bennes, capables d’assurer avec efficience le ramassage des ordures. Au-delà du renforcement de la salubrité de la ville de Lomé vous aviez également insisté sur la préservation des emplois des jeunes qui se sont investis dans ce secteur.

Nos remerciements vont également à la municipalité de Lomé, à l’Agence Française de Développement et à l’Union Togolaise de Banque (UTB) qui n’ont ménagé aucun effort pour faire de ce projet une réalité.
En effet, l’ANPGF, dans une synergie partagée avec l’Union Togolaise de Banque, dont je salue au passage l’engagement personnel de son Directeur Général, a acquis cinquante deux (52) tracteurs flambants neufs d’un coût total de cent quatre millions (104. 000000) de francs CFA destinés à vingt sept (27) sociétés essentiellement constituées de jeunes dynamiques s’investissant dans la pré collecte quotidienne des ordures ménagères.

Ces jeunes pionniers utiliserons désormais ces outils modernes qui remplaceront les charrettes à traction humaine qui naguère, jonchaient nos rues. Ces équipements modernes renforceront largement leur capacité d’exploitation pour fournir des prestations d’excellente facture.

Monsieur le Président de la République,
Mesdames et messieurs,

La mise à disposition de ces tracteurs constitue un résultat concret des interventions de l’ANPGF. Elle traduit la réalisation des objectifs que la haute Autorité nous a assignés.

L’ANPGF dont la mission est de contribuer au financement et à la promotion des PME/PMI s’attelle malgré les modestes moyens mis à sa disposition, à soutenir les petites et moyennes entreprises dans leurs activités, en renforçant leur capacité et en leur assurant le financement et la garantie de leurs opérations. Ainsi, à la suite de l’attribution de ces tracteurs, les jeunes entrepreneurs opérant dans l’activité de ramassage d’ordures bénéficieront d’une formation appropriée destinée à améliorer leur rendement tant dans la gestion financière, comptable que dans la conduite des opérations techniques de collecte des ordures.

L’objectif est de les assister à mieux gérer leurs sociétés pour en assurer la pérennité. Au total, ces entreprises vont employer près de huit cent (800) jeunes, contribuant elles aussi à réduire le chômage dans notre pays.

Excellence Monsieur le Président de la République, l’étape suivante est la modernisation du traitement des dépotoirs dans la sauvegarde de l’environnement avec la possibilité de transformer les ordures en produits susceptibles d’être utilisés dans la production végétale. C’est là un projet que nous souhaitons inscrire dans les préoccupations du Ministère de l’agriculture afin de permettre aux jeunes agriculteurs qui interviennent dans le maraichage, d’améliorer leur rendement.

Doter les entreprises de pré collecte des déchets solides urbains de moyens adéquats, c’est ouvrir la voie à la mise en œuvre du nouveau système de ramassage des ordures ménagères de la ville de Lomé mis en œuvre dans le cadre du projet Environnement Urbain de Lomé dit « projet PEUL ».
Monsieur le Président de la République, le spectacle assez difficile des charrettes à traction humaine qu’offraient ces jeunes que l’on rencontre ça et là, tractant péniblement les charrettes bourrées d’ordures, les uns tirant devant, les autres poussant derrière en direction des dépotoirs intermédiaires est désormais terminé. Leur contribution à la propreté de notre chère capitale répondra aux attentes de la municipalité de Lomé.

C’est ici le lieu de lancer un appel au sens civique et citoyen des habitants de la Commune de Lomé, pour appuyer les entreprises de ramassage d’ordures en réglant dans les délais requis leurs factures afin de leur permettre d’honorer leurs engagements vis-à-vis des ménages, de la municipalité et des institutions financières.

Messieurs les responsables des entreprises de ramassages d’ordures,

C’est une lourde responsabilité que vous portez en acceptant de rendre notre capitale propre. Vous avez un défi à relever dans la mesure où nous savons que Lomé fut pendant longtemps la Capitale la plus propre de l’Afrique de l’Ouest.

Nous savons pouvoir compter sur votre détermination, sur votre engagement et sur le civisme des habitants pour que Lomé redevienne une capitale propre coquette et attrayante, bref qu’on puisse dire à nouveau « Lomé la belle » .

Je puis vous assurer que l’ANPGF assumera quant à elle, sa part de responsabilité avec professionnalisme. Mais surtout, nous comptons sur vous pour faire de cet projet mené avec l’UTB, un projet pilote au service de notre population cible afin de répondre à l’un des vœux les plus chers du Chef de l’Etat et du Gouvernement, celui d’aider les entrepreneurs à accéder au crédit à des conditions favorables au développement de leurs activités. La bonne gestion de vos sociétés et le sérieux que vous observerez dans l’utilisation de ces engins permettront d’étendre ce projet aux autres villes de notre pays.
Enfin, nous souhaitons bon vent aux jeunes entrepreneurs pour le plus grand bien des populations de la Commune de Lomé, dans le cadre de leur contribution à la relance économique de notre pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.