Grève évitée à l'aéroport de Lomé

26/05/2015
Grève évitée à l'aéroport de Lomé

Partage équitable des revenus

Le syndicat des travailleurs de l'aviation civile de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA-Togo) a levé mardi son mot d'ordre de grève qui risquait de paralyser le trafic à l'aéroport de Lomé pendant 3 jours.

Objet du mécontentement, la main mise du Ghana sur la gestion de l’espace aérien togolais.

‘Nous n’avons jamais dit aux grévistes - agents d’ASECNA - que désormais ils auraient le contrôle de l’espace aérien. Nous disons que quelque soit ce qui sera fait, nous resterons dans le cadre du FIR Accra’, a expliqué Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Il a catégoriquement rejeté les rumeurs selon lesquelles il y aurait une crise entre le Togo et le Ghana sur la volonté d'une reprise en main de son espace aérien.

Le ministre a remercié les syndicats qui ont compris l’enjeu en suspendant rapidement leur mot d’ordre.

‘Nos revendications ayant été totalement satisfaites, il n’y a plus de raison de faire grève’, a déclaré de son côté Emmanuel Amanou-Talle, le secrétaire général du syndicat.

L’espace aérien du Togo et du Bénin est géré par l’Autorité de l’aviation civile ghanéenne (GCAA) qui empoche chaque année plusieurs millions de dollars.

Partage des revenus

Au terme d’un accord signé fin avril à Accra, Lomé et Cotonou ne récupèreront pas la souveraineté du ciel mais ils seront désormais associés à la gestion du GCAA et aux revenus générés.

Chaque avion qui emprunte l’espace aérien contrôlé par le FIR (Accra Flight Information Region), c’est à dire une large zone de l’océan atlantique qui borde le Ghana, le Togo et le Bénin, acquitte un droit de survol qui va de 200 à 600 dollars en fonction de la taille de l’appareil.

Au terme de l’accord tripartite, des équipes togolaises et béninoises rejoindront le team de la GCAA et les revenus seront équitablement partagés.

Les modalités pratiques seront discutées prochainement par les ministres des Transports et les responsables des agences de l’aviation civile des 3 pays concernés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.

Au service des autres

Diaspora

Kadie Agrignan et son frère Raouf ont décidé de mettre leur expérience et leurs économies au service des autres, particulièrement les plus âgés.