Hécatombe sur les routes : les grands moyens

07/11/2013
Hécatombe sur les routes : les grands moyens

Entre le 1er janvier et le 30 septembre, on a dénombré 516 tués sur les routes togolaises, 6.345 blessés lors 4.295 accidents. Des chiffres qui amènent à s’interroger sur le comportement des conducteurs et sur l’état de leur véhicule.

Les accidents de la route sont devenus, de par leur ampleur et leurs conséquences, un défi majeur pour les pouvoirs publics’, a déclaré jeudi Yark Damehane (photo), le ministre de la Sécurité, à l’ouverture d’une réunion consacré à ce fléau.

Pour son collègue des Transports, Ninsao Gnofam, le bilan est ‘tristement édifiant’.

Mais pour les deux responsables, l’heure n’est pas au constat ou aux lamentations, mais à la recherche de solutions pour - à défaut de l’éradiquer totalement - mettre un terme à l’hécatombe.

Et parmi les mesures envisagées, le redéploiement des forces de l’ordre sur les axes routiers majeurs, l’obligation du port du casque pour les motards, l’interdiction de téléphoner au volant et le pesage des poids lourds (camions et bus) ; une recommandation de l’UEMOA.

En outre, les autorités préconisent une plus grande rigueur pour les contrôles techniques.

Les causes d’accidents sont nombreuses au Togo : non respect du code de la route, vitesse excessive, surcharge et mauvais entretien des véhicules.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.