Ils sont revenus de l’enfer

25/01/2018
Ils sont revenus de l’enfer

Arrivée des rescapés hier soir à l'aéroport de Lomé

Les autorités sont parvenues à rapatrier 136 migrants togolais en danger de mort en Libye. Ils ont été accueillis mercredi soir à l’aéroport de Lomé par le ministre de la Sécurité, Damehame Yark.

Selon les témoignages recueillis à leur arrivée, certains ont été battus, d’autres torturés pendant leur séjour.

Leur retour volontaire au Togo a été rendu possible grâce à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et au gouvernement qui avait dépêché en Libye une mission destinée à identifier les ressortissants togolais libres ou détenus à Tripoli, Benghazi et dans d’autres villes.

Les migrants, accompagnés d'enfants en bas âge, ont été accueillis au centre d’urgence d’Agoè-Logopé  (banlieue de Lomé) et sont pris en charge matériellement.

D’autres Togolais se trouvent encore en Libye et pourraient profiter d’un nouveau rapatriement.

Ces migrants – jeunes pour la plupart - étaient partis chercher du travail en Libye. D’autres espéraient gagner l’Europe.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Marine togolaise en vedette vendredi

Coopération

Les Etats-Unis ont offert vendredi à la Marine togolaise une vedette rapide de classe Defender.

Dernière chance le 16 octobre à Banjul

Sport

Les Scorpions de Gambie ont tenu en échec vendredi les Eperviers sur leur propre terrain. 

Le Togo face à l'advanced persistent threat

Tech & Web

Le Togo va se doter d’une Agence nationale de la cybersécurité. Indispensable face à la menace.

Tapis rouge à Washington

Diaspora

La société Americano-togolaise Alaffia a reçu le 5 octobre dernier l’Award for Corporate Excellence 2018 du Département d'Etat.