Ils sont revenus de l’enfer

25/01/2018
Ils sont revenus de l’enfer

Arrivée des rescapés hier soir à l'aéroport de Lomé

Les autorités sont parvenues à rapatrier 136 migrants togolais en danger de mort en Libye. Ils ont été accueillis mercredi soir à l’aéroport de Lomé par le ministre de la Sécurité, Damehame Yark.

Selon les témoignages recueillis à leur arrivée, certains ont été battus, d’autres torturés pendant leur séjour.

Leur retour volontaire au Togo a été rendu possible grâce à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et au gouvernement qui avait dépêché en Libye une mission destinée à identifier les ressortissants togolais libres ou détenus à Tripoli, Benghazi et dans d’autres villes.

Les migrants, accompagnés d'enfants en bas âge, ont été accueillis au centre d’urgence d’Agoè-Logopé  (banlieue de Lomé) et sont pris en charge matériellement.

D’autres Togolais se trouvent encore en Libye et pourraient profiter d’un nouveau rapatriement.

Ces migrants – jeunes pour la plupart - étaient partis chercher du travail en Libye. D’autres espéraient gagner l’Europe.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca fait mal !

Sport

Ecrasée par le Sénégal (6-0), jeudi, l’équipe féminine des Eperviers a vécu encore pire samedi.

Deux matchs avancés samedi

Sport

En match avancé samedi à Lomé As Togo-Port a battu Maranatha par 1 but contre 0. De son côté, Sémassi s’est imposée face à Asko (2-1).

Inauguration d'une usine pharmaceutique

Santé

Faure Gnassingbé a inauguré vendredi une usine pharmaceutique à Avéta (25km de Lomé). 

Dégringolade

Sport

Un classement qui ne va pas faire plaisir aux dirigeants de la Fédération togolaise de football.