Inquiétude à Lomé

17/09/2010
Inquiétude à Lomé

Toujours aucune nouvelle du Togolais, des cinq Français et du Malgache enlevés jeudis au Niger.
Invité vendredi matin sur la radio Europe 1, le ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner a affirmé n'avoir "aucune nouvelle précise" des otages. "Je crois qu’ils se dirigent vers le Mali.
La surveillance a été renforcée, l’armée nigérienne est sur le pied de guerre", a ajouté le ministre, confirmant la piste d'une fuite des ravisseurs en direction de la frontière avec l'Algérie et le Mali.
Les assaillants pourraient être des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ou des sous-traitants de ce groupe terroriste.
Les étrangers kidnappés travaillent pour les sociétés françaises Areva et Satom.
A Lomé, le ministère des Affaires étrangères a mis en place une cellule de crise qui travaille en étroite coopération avec le Niger et la France.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.