Interdit de stationner

02/09/2010
Interdit de stationner

Il y a deux semaines, le ministère des Transports avait lancé une mise en garde contre les stationnements anarchiques sur les voies publiques, notamment le long le Boulevard du Mono à la hauteur du grand marché.
Les automobilistes, et particulièrement les taxis et les camions, avaient jusqu’au 1er septembre pour se conformer aux nouvelles dispositions en utilisant désormais la gare routière d'Akodesséwa.
Le ministre Ninsao Gnonfame s’est rendu lui même sur les lieux mercredi pour dresser un premier constat.
"Certains conducteurs ont quitté le boulevard, mais il ya encore de la résistance et nous rappelons notre volonté de faire en sorte que l'ordre revienne sur cette voie; quelles que soient les raisons on ne sauraient autoriser cette anarchie sur la voie publique" a-t-il déclaré.
Du côté des professionnels, la pilule a du mal à passer.
"Nous ne voulons pas aller à la gare d'Akodesséwa ; nous demandons au ministre de nous trouver un autre espace où garer, c'est notre gagne pain, nous ne pouvons pas stationner loin du marché", explique Kodjovi Manoui, un chauffeur de taxi.
Le Boulevard du Mono a été rénové récemment avec deux voies dans chaque sens, mais l’arrêt intempestif des taxis au niveau du grand marché ralentit la circulation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.