Job d’été

24/07/2012
Job d’été

Les vacances scolaires sont pour beaucoup de jeunes l’occasion de se faire un peu d’argent de poche avec des petits boulots. C’est évidemment plus facile à Lomé où il y a une demande. Cafés, restaurants, commerces recrutent cette main d’œuvre bon marché pendant deux mois. Le travail est parfois pénible comme au grand marché d’Adawlato où de nombreux jeunes sont utilisés comme 

« pousse-pousseur ». Sur des chariots de fortune, ils acheminent les marchandises des camions aux commerçants ; des centaines de kilos tractés à la sueur du front.

Mais le business est profitable. « Je me fais 6 à 7000 Fcfa par jour, parfois 10.000. Avec ça je peux m’acheter des vêtement et les fournitures scolaires », explique Kokou (photo).

D’autres choisissent des jobs plus risqués comme Zémidjan, ces taxis-motos qui sillonnent la capitale. Ils n’ont ni formation, ni la pratique et sont exploités au péril de leur vie par des patrons peu scrupuleux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.