Journée mondiale de l'enfance : concert à Lomé

21/11/2009
Journée mondiale de l'enfance : concert à Lomé

Plusieurs artistes togolais se sont produits en concert vendredi soir à Lomé pour marquer la célébration de la journée mondiale de l'enfance et aussi les 20 ans de la Convention relative aux droits de l'enfant, rapporte samedi l'Agence Xinhua. Ce concert, organisé par l'ONG Plan Togo, était parrainé par le ministère de la Protection de l'Enfant avec comme thème : "Apprendre sans peur" et la "violence c'est mal, dénonce-la".

Plusieurs milliers de jeunes assistaient au spectacle animé par le groupe The Seeds qui comportait également un quiz doté de récompenses.La ministre de la Protection de l'enfant, Mémounatou Ibrahima, a rappelé la nécessité de promouvoir et de protéger les droits de l'enfant et a appelé à une prise de conscience de responsabilité qui incombe aux gouvernements, aux parents et aux organisations de la société civile. 
  

"Le respect des droits de l'enfant  est un objectif prioritaire des actions du gouvernement", a dit Mme Ibrahima.

Au Togo,  des lois pour lutter contre le trafic et la maltraitance des enfants et un code de l'enfant ont été adoptées ces dernières années.

Un numéro vert pour dénoncer les violences faites aux enfants existe depuis plusieurs mois.

En photo : Ataani Adnane (9 ans) espère un monde meilleur pour la jeunesse

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.