L’Église des Assemblées de Dieu fête ses 75 ans

24/10/2010
L’Église des Assemblées de Dieu fête ses 75 ans

Les manifestations marquant le 75e anniversaire de l’Église des Assemblées de Dieu du Togo ont débuté samedi à Lomé.
Le coup d’envoi a été donné à la Chapelle internationale de ESTAO-FATAD par le Révérend Djakouti Mitré (photo), président national de l’Église des Assemblée de Dieu.
La cérémonie s’est déroulée en présence des officiels de cette Eglise et des autorités administratives au premier rang desquels le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona.
Diverses activités sont prévues pendant plusieurs semaines dont une grande caravane à travers la capitale, un festival culturel, la pose de la première pierre d’un complexe scolaire et l’inauguration du siège de l’Église totalement rénové.
Implantée au Togo en 1936 grâce aux efforts conjugués des pionniers burkinabés et des missionnaires américains, l’Église des Assemblée de Dieu du Togo va progressivement gagner tout le territoire togolais.
Elle compte au Togo 170.000 membres, 1.500 assemblées locales et 700 pasteurs.
Outre la diffusion de l’évangile, l’Église s’est aussi illustrée dans la réalisation d’œuvres sociales comme la construction d’écoles primaires et secondaires, de dispensaires et de centres de réhabilitation des handicapés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.