L’affaire est dans le sac

31/10/2014
L’affaire est dans le sac

80 % des sacs plastiques ne sont ni triés ni recyclés

Le délai de grâce accordé par le gouvernement aux importateurs et producteurs de sachets plastiques et emballages non biodégradables prend fin ce vendredi. Théoriquement, leur commercialisation est interdite depuis … 2011, mais de nombreuses entreprises ignorent cette réglementation.

A partir du 1er novembre, les contrevenant s’exposeront à la rigueur de la loi. Ils risquent entre 5 et 10 millions de francs CFA d’amende et de 2 mois à 2 ans de prison.

Les sachets plastiques non biodégradables présentent des risques pour l’homme et pour l’environnement.

Les sacs plastiques sont une source de pollution considérable. 80 % des sacs plastiques ne sont ni triés ni recyclés : entre 100 et 400 années sont nécessaires pour qu'ils puissent se dégrader. Comme ils sont légers, ils ont tendance à s'envoler, et on les retrouve partout dans les milieux naturels : champs, rivières, et mer, où ils contribuent à la dégradation des paysages.

Les technologies évoluent avec la mise sur le marché des sacs 100 % biodégradables à base d'amidon de maïs, mais qui coûtent jusqu'à 10 fois plus chers que les sacs à base de polyéthylène.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.