L’affaire est dans sac !

31/10/2011
L’affaire est dans sac !

Neuf mois après la publication du décret interdisant la production, l’importation, la distribution et la commercialisation de sacs et emballages plastiques non dégradables au Togo, les ONG environnementales regrettent que la mesure ne soit toujours pas appliquée.

Elles n’entendent pas en rester au simple communiqué de protestation, mais vont lancer une campagne nationale de 6 mois pour « décourager tous ceux qui tenteraient encore de polluer le pays avec ces sacs ».

Ambroise Kpondjo, porte-parole de l’Observatoire ouest africain pour l’environnement (OOAE) a précisé qu’au terme de cette action, les ONG pourraient entamer des poursuites judiciaires contre les contrevenants. 

Le gouvernement avait accordé un moratoire de 6 mois aux importateurs et de 9 mois aux producteurs ; l’échéance était arrivée à son terme le 5 octobre dernier.

Le Togo devra rapidement opter pour des sacs plastiques oxo-biodégradables*.

* Les plastiques oxo-biodégradables sont des plastiques conventionnels comme le polyéthylène, le polypropylène et le polystyrène auxquels on incorpore un mélange exclusif qui accélère la décomposition de la structure chimique du plastique. Ils sont utilisés couramment dans la fabrication d’une grande variété d’emballages plastiques jetables. Les produits issus de leur décomposition  peuvent être transformés en gaz carbonique et en eau par des micro-organismes qui s’en nourrissent. Des plastiques, qui autrement seraient insolubles, retournent ainsi à l’écosystème.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor a la fibre pour les nouvelles technos

Tech & Web

Emmanuel Adebayor, l’attaquant de Tottenham, s’intéresse aux technologies de l’information. Pense-t-il déjà à sa reconversion ? 

Un an pour déployer la fibre optique

Tech & Web

Le gouvernement a lancé le 10 mars dernier le projet e-gouvernement qui prévoit, entre autres, de raccorder 500 bâtiments administratifs par fibre optique.

La BM a largement ouvert son portefeuille

Coopération

De 2008 à 2015, le portefeuille de la Banque mondiale au Togo s’est considérablement renforcé passant de un à 15 projets majeurs.

Projets sociaux à Kara et Dapaong

Coopération

Togo Terminal, filiale du Groupe français Bolloré, finance à hauteur de 200 millions de Fcfa la construction de bâtiments scolaires, de hangars sur les marchés et d’infrastructures d’assainissement dans les villes de Kara et de Dapaong.