L'autopsie révèle une intoxication médicamenteuse

20/08/2008
L'autopsie révèle une intoxication médicamenteuse

L'ancien ministre togolais et président du Modena, Atsutsè Kokouvi Agbobli, "serait mort suite à une "intoxication médicamenteuse" selon les résultats d'une autopsie, a affirmé mardi le procureur de la République.

"Le médecin légiste a conclu que M. Agbobli serait mort suite à une intoxication médicamenteuse mais que la composition chimique des médicaments n'est pas connue", a déclaré à la presse le procureur Robert Bakaï."Il a exclu systématiquement l'hypothèse d'une mort par noyade et de mort violente", a ajouté M. Bakaï.

"Dans le souci d'aller jusqu'au bout, des prélèvements nécessaires sont effectués pour des analyses à l'extérieur du pays", a-t-il dit.

Atsutsè Kokouvi Agbobli, 67 ans, a été retrouvé mort vendredi sur une plage de Lomé.

Selon un communiqué du ministère de la Sécurité publié samedi, il avait déjà tenté de se donner la mort en absorbant une substance "nuisible à la santé".

Ecrivain, journaliste et historien, Atsutsè Kokouvi Agbobli a été ministre de la Communication, puis ministre chargé des Relations avec le Parlement sous le régime du général Gnassingbé Eyadéma, décédé en février 2005.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.