L'autopsie révèle une intoxication médicamenteuse

20/08/2008
L'autopsie révèle une intoxication médicamenteuse

L'ancien ministre togolais et président du Modena, Atsutsè Kokouvi Agbobli, "serait mort suite à une "intoxication médicamenteuse" selon les résultats d'une autopsie, a affirmé mardi le procureur de la République.

"Le médecin légiste a conclu que M. Agbobli serait mort suite à une intoxication médicamenteuse mais que la composition chimique des médicaments n'est pas connue", a déclaré à la presse le procureur Robert Bakaï."Il a exclu systématiquement l'hypothèse d'une mort par noyade et de mort violente", a ajouté M. Bakaï.

"Dans le souci d'aller jusqu'au bout, des prélèvements nécessaires sont effectués pour des analyses à l'extérieur du pays", a-t-il dit.

Atsutsè Kokouvi Agbobli, 67 ans, a été retrouvé mort vendredi sur une plage de Lomé.

Selon un communiqué du ministère de la Sécurité publié samedi, il avait déjà tenté de se donner la mort en absorbant une substance "nuisible à la santé".

Ecrivain, journaliste et historien, Atsutsè Kokouvi Agbobli a été ministre de la Communication, puis ministre chargé des Relations avec le Parlement sous le régime du général Gnassingbé Eyadéma, décédé en février 2005.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fin de la réunion ministérielle du Conseil de l'entente

Coopération

Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a présidé dimanche à Lomé la réunion ministérielle du Conseil de l’Entente.

Engagement renouvelé

Coopération

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé le renouvellement de ses programmes quinquennaux de coopération avec le Togo.

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.