La Poste lance le courrier

30/01/2010
La Poste lance le courrier

Le projet "Courrier" de la poste qui prévoit le transport mixte du courrier et des passagers a été lancé vendredi à Lomé en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de la Communication.
"Cette innovation va permettre d'améliorer l'efficacité de l'acheminement postal et de renforcer la croissance économique de notre entreprise en proie à la concurrence et aux nouvelles technologies", a déclaré Taïrou Bagbiégué, directeur général de la société des postes du Togo.
Trois cars d’une capacité de 51 places assureront des liaisons quotidiennes Lomé-Sinkassé.
"Nous prévoyons transporter environ 30.000 passager la première année d’activité", estime M. Bagbiégué.

Voici le discours du directeur général de La Poste
C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole au nom de la Société des Postes du Togo pour vous souhaiter la cordiale bienvenue aux cérémonies de lancement de notre nouveau service de transport mixte de courrier et de passagers dénommé « LE COURRIER ».
Mesdames, Messieurs,
Aujourd’hui le marché postal connaît non seulement de profondes mutations, mais encore, se transforme en permanence sous l’effet des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Les activités traditionnelles des Postes ont été sur le plan mondial profondément influencées par les NTIC, obligeant celles-ci à investir de nouveaux segments de marché plus rémunérateurs, notamment la logistique et le transport de documents et matériels spécifiques aux opérateurs économiques tels que les banques, les sociétés de facturation et l’administration centrale.
La Société des Postes du Togo a pris conscience du fait que sa mission traditionnelle a besoin d’être reformulée pour devenir plus ouverte et mieux adaptée face aux exigences du temps avec davantage de flexibilité et de stratégies.
C’est dans cette dynamique que nous avons initié ce projet de transport mixte de courriers et de passagers pour relever les défis pressants qui se posent à notre environnement et au développement de notre société.
Il me plaît ici de rappeler qu’une récente étude économique réalisée dans le domaine des transports et du commerce dans l’espace CEDEAO a confirmé un faible niveau d’intégration régionale des transports et une mauvaise articulation des marchés nationaux rendus vulnérables par l’état difficile des infrastructures routières.
Aujourd’hui le besoin d’interopérabilité des réseaux postaux et l’exigence de qualité de service notamment la rapidité, la sécurité et la fiabilité appellent de la part des opérateurs postaux une solution urgente. Il s’agit certes d’un challenge pour nos administrations postales qui doivent replacer l’activité de transport terrestre des dépêches au cœur de leur métier car il est superflu qu’une lettre postée du Togo pour le Burkina Faso mette 7 à 11 jours pour parvenir au destinataire.
Pour notre part, il s’agit particulièrement d’améliorer l’efficacité de l’acheminement postal à travers ce projet et de renforcer la croissance économique de notre entreprise en proie à la concurrence des opérateurs postaux internationaux d’une part et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication d’autre part.
S’il faut résumer les principales motivations du projet, je vous dirai simplement que notre décision résulte d’une ferme volonté de la Poste de réaffirmer son rôle moteur dans le développement économique de notre pays.
En effet :
1. Suite à l’inactivité des Chemins de Fer du Togo (CFT) et de la Société Générale du Golfe de Guinée (SGGG) qui assuraient le transport mixte du courrier et de passagers, la Poste a de facto repris l’activité acheminement des dépêches. Par contre le volet transport de personnes, semble être délaissé aux privés qui fautes de moyens et d’organisation adaptée n’arrivent pas à répondre aux attentes de la clientèle ;
2. La croissance démographique de ces dernières années au Togo s’est accompagnée d’une forte migration des populations rurales vers les milieux urbains. Cette croissance s’est traduite par une demande imprévue en matière de transport dans les principaux centres urbains du pays ;
3. La mise en œuvre de la politique de décentralisation et de modernisation de l’administration entreprise par le gouvernement togolais a développé le besoin de mobilité des agents de l’état entre leur lieu d’affectation et la résidence familiale;
4. La volonté de la Poste d’accompagner le gouvernement dans sa politique de modernisation de l’administration sous la houlette de son excellence le président Faure Essozimna Gnassingbé s’est traduite par la création d’une cellule « collecte et distribution du courrier officiel » en sorte que toute décision ou note de service de l’administration centrale confiée à la Poste puisse parvenir à ses démembrements à l’intérieur du pays dans les 24 heures. Ce qui suppose l’existence d’une navette quotidienne et ponctuelle entre la capitale et les villes de l’intérieur.
Outre ce diagnostic général sur le secteur du transport, la mise en œuvre par l’Union Postale Universelle du projet sous-régional de transport du courrier par la voie terrestre sur le corridor Abidjan – Lagos avec des connexions vers les autres pays de la CEDEAO a permis de remettre l’activité de l’acheminement terrestre au devant des priorités pour les administrations postales de la sous-région.
Chers invités,
C’est fort de ces considérations que la Société des Postes du Togo a initié ce projet qui nous réunit cet après midi en vue d’associer à l’activité acheminement régulier du courrier de nos populations sur toute l’étendue du territoire national, le transport de passagers.
A titre d’information, nos délais d’acheminement du courrier pour l’année 2009 sont établis à 85% seulement des objets distribués à J+4 au plan national et à moins de 30% d’objets distribués à J+5 sur l’international.
Ces résultats peu élogieux doivent être améliorés.
La mission première du produit « LE COURRIER » est donc d’assurer tous les jours sur l’axe Lomé Cinkassé la collecte et la distribution des dépêches, correspondances officielles, documents administratifs, revues, presses, colis postaux etc.…
Il s’agit donc pour nous de réduire les délais de desserte des bureaux de poste et de renforcer l’interconnexion de notre réseau physique.
Le transport des passagers ne vient que satisfaire les besoins de nos compatriotes de disposer d’un système de voyage organisé, ponctuel, confortable et sécurisé. Car disent les anglais, « time is money ».
Que le bus soit plein ou pas, « LE COURRIER » part à l’heure indiquée.
Mesdames, Messieurs,
Aujourd’hui la Poste dispose pour ce projet d’une flotte de 3 bus d’une capacité de 51 places pour desservir quotidiennement l’axe Lomé – Cinkassé avec des terminus à chaque extrémité.
Les bureaux de poste des principales villes, chefs lieux de région, constituent les points d’embarquement et de débarquement. Il est prévu cependant des arrêts ponctuels à nos bureaux sur le trajet pour l’échange de dépêches.
Nous prévoyons durant la première année transporter plus de 30.000 passagers et conforter progressivement ces résultats par l’ouverture de nouvelles lignes à l’intérieur du pays avec la possibilité de location des bus.
Ce projet va déboucher à terme sur la jonction des capitales régionales notamment Bamako, Ouagadougou, Niamey et Cotonou. C’est dire que nous envisageons de passer à la phase régionale du projet si les performances de la phase nationale sont concluantes.
Je voudrais donc saluer la présence à nos cotés de la Poste Béninoise qui a démarré la même activité depuis bientôt un an et avec qui nous envisageons d’ici peu ouvrir une ligne Lomé – Cotonou.
Honorables invités,
Nos bus emprunteront quotidiennement les trajectoires suivantes :
- Ligne A (Lomé - Cinkassé) : Départ de Lomé Centre à 06H00 avec des points intermédiaires d’embarquement à la poste d’Agbalépédogan à 06H30 et au terminal du Sahel à 07H00 pour arriver à Cinkassé à 18H45 ;
- Ligne B (Cinkassé - Lomé) : Départ de Cinkassé à 06H00 et de Dapaong à 07H00 pour arriver à Lomé à 18H45.
Pour toutes les lignes une escale de 30 minutes a lieu à Sokodé pour le rafraîchissement des passagers et l’entretien de l’intérieur des bus.
UNE QUESTION : Quoi de neuf avec « LE COURRIER »?
Retenez simplement que nos autocars sont très confortables et sécurisés équipés de vidéo pour agrémenter votre voyage. Ils sont assurés tous risques et vous garantissent une ponctualité au départ et à l’arrivée.
Les réservations et achats de billets se font dans n’importe quel bureau de poste ou spécialement à notre comptoir d’accueil ici.
Vous bénéficierez d’une franchise de 10 kg par poids transporté, d’un rafraîchissement à notre point d’escale de Sokodé, d’un service de réclamation en ligne pour tout problème survenu lors du voyage.
Pour tout renseignement adressez vous au 221 73 40 ou par mail à lecourrier@laposte.tg
Mesdames, Messieurs,
Je voudrais aussi vous annoncer l’ouverture prochaine du service « COURRIER BAGAGES» qui viendra soulager nos tracasseries en matière de transport au plan national de petits colis respectant les normes de l’Union Postale Universelle, soit un poids de moins de 30 kg.
La pertinence de ce second volet «« COURRIER BAGAGES» résulte des statistiques disponibles en matière de transport de marchandises au Togo.
Sur la base de ces données, la demande nationale de transport de marchandises entre nos principales villes concerne un peu plus de deux millions (2.000.000) de tonnes dont plus de 60% à partir de la capitale Lomé pour origine ou destination.
Nous n’ambitionnons pas le marché des gros transporteurs mais celui du secteur des colis postaux dont le poids n’excède pas 30 kilogrammes et le volume respectant celui de nos emballages.
Chers invités, vous pourrez donc recevoir des colis de « coulis coulis » pimenté de Bassar, de gari de Vogan, de gombo sec de Guérin Kouka ou de haricot de Dapaong, dans des cartons d’emballage made « LA POSTE ».
Mesdames, Messieurs, chers invités,
Avant de terminer mon discours, je voudrais une fois encore réitérer la gratitude de la SPT au Chef de l’Etat et au Gouvernement pour l’attention et le soutien constant qu’ils apportent à notre institution qui, au-delà de ses prestations classiques cherche toujours à offrir à sa clientèle de nouveaux services propres à lui garantir plus de pérennité et de valeur ajoutée.
Enfin, Comme annoncé dans le programme, nous participerons tout à l’heure à un petit tour de ville à bord de nos bus. Je vous invite à l’issu de cela à nous apporter vos suggestions pour l’amélioration de la qualité de nos prestations.
Voyager désormais avec « LE COURRIER ».
Vive « LE COURRIER » pour que prospère la Société des Postes du Togo.
La Poste…, pour vous servir davantage.
Je vous remercie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.