La corruption ordinaire est en recul

01/12/2015
La corruption ordinaire est en recul

Corruption active dans tous les secteurs

Une majorité d’Africains pense que la corruption a progressé au cours des 12 derniers mois et ils jugent que la plupart des gouvernements ne remplissent pas leurs obligations pour enrayer les abus de pouvoir, la corruption et les ententes secrètes, selon un sondage réalisé par Transparency International.

Transparency International s’est associé à Afrobaromètre, qui a interrogé 43.143 personnes dans  28 pays d’Afrique subsaharienne entre mars 2014 et septembre 2015 sur leurs expériences et perceptions de la corruption dans leur pays.

La majorité (58 %) des Africains au sein des pays sondés affirme que la corruption a augmenté au cours des 12 derniers mois. Sur 18 des 28 pays sondés, une grande majorité des personnes interrogées considère que le gouvernement de leur pays ne fait pas correctement son travail en matière de lutte contre la corruption.

Malgré ces conclusions décevantes, plusieurs pays du continent se distinguent parmi lesquels le Botswana, le Burkina Faso, le Lesotho et le Sénégal. En revanche, la situation s’est dégradée en Afrique du Sud, au Ghana et au Nigeria.

Le Togo se situe à un niveau honorable, mais 61% des personnes questionnées estiment que le gouvernement ne fait pas assez pour combattre la corruption. 

Globalement cependant le sentiment est que la corruption ordinaire a baissé au Togo ces 12 derniers mois.

Informations complémentaires

Rapport 2015 Transparency.pdf 2,76 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.