La double peine

26/08/2014
La double peine

Mettre fin aux tabous liés à la maladie

Vivre avec le sida n’est pas facile. Outre le volet médical très lourd, il faut aussi affronter le regard des autres ; la stigmatisation est une réalité au Togo.

Selon une étude réalisée par secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le VIH/Sida (CNLS), 2 malades sur 5 en seraient directement victimes et nombre d’eux-eux s’auto excluent du cercle familial, ou de leur activité professionnelle. Mais pire, certains sont volontairement exclus par des proches et les employeurs.

Selon Vincent Pitché, le responsable du CNLS, des centaines de séropositifs refusent de fréquenter les centre de santé pour se faire suivre et recevoir des soins appropriés contre les traitement ARV gratuits.

Dans ce contexte peu favorable, il a été décidé de la création d’un Observatoire sur la stigmatisation et la discrimination envers les personnes atteintes du sida. Cette structure entend avoir un rôle d’information et d’accompagnement

L’ONUSIDA a salué l'initiative.

Au Togo, la prévalence est de 2,3%.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.