La double peine

26/08/2014
La double peine

Mettre fin aux tabous liés à la maladie

Vivre avec le sida n’est pas facile. Outre le volet médical très lourd, il faut aussi affronter le regard des autres ; la stigmatisation est une réalité au Togo.

Selon une étude réalisée par secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le VIH/Sida (CNLS), 2 malades sur 5 en seraient directement victimes et nombre d’eux-eux s’auto excluent du cercle familial, ou de leur activité professionnelle. Mais pire, certains sont volontairement exclus par des proches et les employeurs.

Selon Vincent Pitché, le responsable du CNLS, des centaines de séropositifs refusent de fréquenter les centre de santé pour se faire suivre et recevoir des soins appropriés contre les traitement ARV gratuits.

Dans ce contexte peu favorable, il a été décidé de la création d’un Observatoire sur la stigmatisation et la discrimination envers les personnes atteintes du sida. Cette structure entend avoir un rôle d’information et d’accompagnement

L’ONUSIDA a salué l'initiative.

Au Togo, la prévalence est de 2,3%.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.