La nouvelle croisade de l’ATC

19/12/2013
La nouvelle croisade de l’ATC

On ne l’attendait pas sur ce registre. L’association togolaise des consommateurs (ATC) dont la mission est de défendre les intérêts des Togolais face à la cherté des prix ou la qualité des produits vient d’épouser une cause nationale. Celle de la lutte contre les accidents de la circulation.

L’ATC dénonce le comportement des automobilistes et des motocyclistes qui refusent d’attacher leur ceinture ou de porter un casque.

L’association demande aux établissements scolaires, aux autorités religieuses et de acteurs de la vie politique de s’impliquer dans une campagne d’information et de sensibilisation.

Trois projets de décrets, adoptés fin novembre en conseil des ministres, prévoient de rendre obligatoire le port de la ceinture de sécurité, celui du casque pour les cyclomotoristes et leur passager ; enfin il sera interdit de téléphoner au volant ou en moto. Les contrevenants s’exposeront à de fortes amendes.

S’agissant des deux routes, leur vente sera conditionnée par la fourniture d’un casque homologué.

Le port du casque est théoriquement obligatoire depuis de longues années au Togo, mais cette mesure n’a jamais été respectée, ni vraiment appliquée.

Ces dispositions sont contenues dans le nouveau code de la route adopté en juin de cette année.

Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2013, 516 personnes ont été tuées sur les routes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.