La rigueur de la loi pour les trafiquants d’essence

21/06/2014
La rigueur de la loi pour les trafiquants d’essence

Le trafic illicite des produits pétroliers reste et demeure rigoureusement interdit sur l’ensemble du territoire national. Le communiqué du ministère de la Sécurité, publié samedi, est sans équivoque. Ce n’est pas le premier, mais les différentes mises en garde ne semblent pas avoir dissuadé les trafiquants.

Le ‘boudé’, de l’essence de contrebande de mauvaise qualité, est vendue le long des routes à un prix inférieur à celui pratiqué par les stations-service.

Acheté illégalement dans les pays voisins, il fait la fortune des trafiquants. Il provoque aussi de graves accidents. L’essence, cachée dans des maisons particulières, provoque des incendies et des drames humains.

Enfin le Boudé dont la composition est incertaine détruit les moteurs.

La police mène des contrôles réguliers et les contrevenants s’exposent à la rigueur de la loi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.