La rumeur qui tente de rouler les Togolais dans la farine

05/10/2012
La rumeur qui tente de rouler les Togolais dans la farine

Une vilaine rumeur, amplifiée par des journaux, a accrédité la thèse que les 11.000 tonnes de blé, don du Japon, débarquées au port de Lomé fin septembre, étaient contaminées. A l’appui de cette fausse affirmation, le fait que ce pays sort d’une catastrophe nucléaire. 

Pour couper court aux ragots, les autorités togolaises ont clairement affirmé vendredi que les stocks étaient parfaitement sains.

D’abord, les japonais ne sont pas assez fous pour livrer des produits contaminés ; ensuite il faut savoir que le blé grain livré vient de … France ; enfin, le Japon ne produit pas de blé !

La marchandise a été embarquée au Port de la Palice (France). Le navire a mis deux semaines pour rallier le PAL avec un certificat d’origine, un certificat d’inspection de qualité et un certificat de propriété du bateau. 

Les 11.000 tonnes de blé font partie d’un programme japonais d’aide alimentaire au Togo.

Le blé en grain qui sera transformé en farine par la Société des moulins du Togo (SGMT), puis revendu aux consommateurs. Les autorités percevront de leur côté une quote-part destinée à financer des projets de développement socio-économiques, en accord avec le Japon.

Après le blé, Tokyo devrait faire don d’une importante quantité de riz début 2013

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.