La sécurité a bon dos

21/12/2011
La sécurité a bon dos

A Lomé comme en région, on peut constater l’apparition de ralentisseur sur les routes. C’est bien sûr un moyen efficace pour contraindre voitures, camions et motos à réduire leur vitesse. Problème, ces dos d’âne ne sont pas installés par les autorités, mais par des particuliers bien souvent pour des raisons commerciales.

Le phénomène prend une telle ampleur que les autorités ont décidé de sévir.

Dans un communiqué publié mercredi par le ministre des Transports, Ninsao Gnofam, et par son collègue des Travaux publics, 

Andjo Tchamdja, il est indiqué que les ralentisseurs devront être démolis dans un délai d’un mois. "Passé ce délai, les autorités compétentes procéderont à leur enlèvement aux frais de leurs auteurs" indique le texte.

Au Togo, comme dans le reste du monde, le réseau routier appartient au domaine public et ne peut être l’objet d’interventions individuelles.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.