La sécurité privée, c'est un métier

11/10/2016
La sécurité privée, c'est un métier

On ne s'improvise pas vigile

La sécurité privée est un secteur en forte expansion au Togo. Face aux menaces terroristes et à la délinquance, hôtels et entreprises recrutent des vigiles à tour de bras.

Avec leurs uniformes semblables à ceux des policiers, ils sont de plus en plus visibles à Lomé.

La demande est si forte qu’un Institut international des métiers de sécurité (2IMS) ouvrira ses portes le 3 novembre prochain. Cette école formera des vigiles dans le domaine de la sûreté aéroportuaire et hôtelière, le transport de fonds, la protection des VIP, la détection de drogue ou d’explosifs grâce à des chiens formés à cet effet. 

Les gardes privés sont actuellement recrutés sans réelle formation. Quelques jours de cours et d’exercices pratiques, certainement pas suffisant.

On peut le constater dans certains hôtels où la fouille des véhicules et des bagages laisse à désirer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.