La sécurité privée, c'est un métier

11/10/2016
La sécurité privée, c'est un métier

On ne s'improvise pas vigile

La sécurité privée est un secteur en forte expansion au Togo. Face aux menaces terroristes et à la délinquance, hôtels et entreprises recrutent des vigiles à tour de bras.

Avec leurs uniformes semblables à ceux des policiers, ils sont de plus en plus visibles à Lomé.

La demande est si forte qu’un Institut international des métiers de sécurité (2IMS) ouvrira ses portes le 3 novembre prochain. Cette école formera des vigiles dans le domaine de la sûreté aéroportuaire et hôtelière, le transport de fonds, la protection des VIP, la détection de drogue ou d’explosifs grâce à des chiens formés à cet effet. 

Les gardes privés sont actuellement recrutés sans réelle formation. Quelques jours de cours et d’exercices pratiques, certainement pas suffisant.

On peut le constater dans certains hôtels où la fouille des véhicules et des bagages laisse à désirer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.