Latta Toguissime Gnama : « En matière d'aéronautique, il n'y a pas de place pour l'improvisation"

05/12/2008
Latta Toguissime Gnama : « En matière d'aéronautique, il n'y a pas de place pour l'improvisation"

Le 7 décembre prochain, l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI) dont le Togo est membre, célèbre son 64e anniversaire. Le colonel Latta Toguissime Gnama est le directeur général de l'Agence nationale de l'aviation civile du Togo. Il précise à republicofotogo.com, ce qui se fait au niveau du Togo sur le plan de la formation et de la sécurité.

##S_B##Republicoftogo.com : L'OACI met cette année l'accent sur la formation. Est-elle aux normes internationales au Togo ?

    

André Latta T. Gnama :

L'organisation de l'aviation civile internationale, qui a à son sein 190 pays membres, a choisi pour cet anniversaire le thème « Facteur humain et personnel qualifié en aviation civile ».

Ce thème nous intéresse évidemment au premier chef. A notre niveau, ici au Togo, nous sommes convaincus de la nécessité d'avoir un personnel ultra-qualifié. Savez-vous que des études révèlent que 75% des accidents dans l'aéronautique sont liés aux facteurs humains et environ 20 à 25% à des problèmes techniques. Ce qui signifie effectivement que le facteur humain est essentiel pour réduire le nombre d'accidents.

C'est pourquoi à notre niveau, nous avons choisi de mettre un accent particulier sur la formation du personnel. Actuellement nous avons trois collaborateurs en formation à Toulouse (France) en qualité d' inspecteurs en masters, un autre inspecteur qui vient de rentrer de Singapour et d'autres qui vont partir pour les Etats-Unis. Et comme vous le savez l'aéronautique est aujourd'hui d'une telle importance qu'il faut avoir des aéroports et des avions sûrs et sécurisés mais surtout aussi des personnels compétents.

Republicoftogo.com : Vous pouvez donc nous rassurer. Votre agence emploie des gens qualifiés.

    

André Latta T. Gnama :

Bien sûr ! En matière d'aéronautique, il n'y a pas de place pour l'improvisation.

Nous avons été l'objet d'un audit organisé par l'OACI en 2007 et nous sommes sortis avec les meilleurs notes de l'ensemble des pays de la sous-région, c'est sans doute parce que nous observons une certaine rigueur dans le recrutement, la gestion et la formation du personnel.

Notre mission est de trois types. D'abord la surveillance continue qui nous permet de faire des contrôle permanents pour nous assurer que les compagnies qui disposent d'agréments maintiennent toujours leurs compétences ; ensuite  la surveillance inopinée que nous faisons sur des avions qui doivent atterrir sur notre aéroport pour nous assurer qu'ils répondent aux critères de sureté et de sécurité avant leur atterrissage, et enfin la formation du personnel qui nous permet de nous assurer de son efficacité sur le terrain.

Je dois souligner que le niveau de qualité atteint par l'Agence nationale de l'aviation civile du Togo est le résultat d'une excellente formation des personnels, mais également du soutien constant accordé par les autorités togolaises.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.