Lavage complet

07/07/2010
Lavage complet

Depuis une dizaine d’années, Lomé connaît un accroissement spectaculaire du parc de deux roues à tel point que la circulation est parfois totalement congestionnée.
Simples particuliers ou Zémidjans (les taxis-motos), ont opté pour un moyen de locomotion peu onéreux ; seule véritable alternative pour palier à l’absence de transports publics.
L’arrivée sur le marché de motos chinoises, pas chères, a contribué à amplifier ce phénomène.
Et de nombreux petits métiers informels se sont crées dans la capitale comme les mécaniciens installés sur le trottoir ou les laveurs de motos.
Un moyen de subsistance pour des jeunes qui se sont emparés des trottoirs de façon totalement anarchique au grand dam des piétons.
« Chaque soir je peux renter à la maison avec en moyenne 6000 à 7000 francs CFA. Le lavage complet d’une moto coûte 500 F. Pour moi, c’est très simple, j’ai juste besoin d’eau et d’un peu de savon », explique Toussaint, l’un des innombrables laveurs de motos.
Pour la municipalité, ces stations de lavage sont illégales. Il y a une utilisation abusive du domaine publique, mais c’est aussi une question d’assainissement.
Pour le moment, les autorités municipales ferment les yeux sur ce business informel ; elles ont cependant invité les laveurs à trouver des emplacements plus adaptés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.