Lavage complet

07/07/2010
Lavage complet

Depuis une dizaine d’années, Lomé connaît un accroissement spectaculaire du parc de deux roues à tel point que la circulation est parfois totalement congestionnée.
Simples particuliers ou Zémidjans (les taxis-motos), ont opté pour un moyen de locomotion peu onéreux ; seule véritable alternative pour palier à l’absence de transports publics.
L’arrivée sur le marché de motos chinoises, pas chères, a contribué à amplifier ce phénomène.
Et de nombreux petits métiers informels se sont crées dans la capitale comme les mécaniciens installés sur le trottoir ou les laveurs de motos.
Un moyen de subsistance pour des jeunes qui se sont emparés des trottoirs de façon totalement anarchique au grand dam des piétons.
« Chaque soir je peux renter à la maison avec en moyenne 6000 à 7000 francs CFA. Le lavage complet d’une moto coûte 500 F. Pour moi, c’est très simple, j’ai juste besoin d’eau et d’un peu de savon », explique Toussaint, l’un des innombrables laveurs de motos.
Pour la municipalité, ces stations de lavage sont illégales. Il y a une utilisation abusive du domaine publique, mais c’est aussi une question d’assainissement.
Pour le moment, les autorités municipales ferment les yeux sur ce business informel ; elles ont cependant invité les laveurs à trouver des emplacements plus adaptés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.