Le CNJ déborde de projets

19/01/2015
Le CNJ déborde de projets

Le CNJ regroupe 328 mouvements de jeunesse

Elu samedi à la tête du Conseil national de la jeunesse (CNJ), Régis Lidaouessdjolo Batchassi entend redynamiser l’organisation.

Il prévoit la création d’un centre multimédia au CNJ, la mise en œuvre du projet d’assistance scolaire, la création du ‘grenier des jeunes’, une agence de sécurité alimentaire à l’université de Lomé et de Kara destinée à fournir des produits alimentaires bon marché aux étudiants et la mise en œuvre d’un projet agropastoral.

A l’occasion de la campagne électorale, M. Batchassi souhaite impliquer les jeunes dans la vie politique afin qu’ils véhiculent les valeurs de tolérance et de fraternité.

‘La jeunesse doit préserver la paix et la stabilité et permettre de continuer à tirer profit de la politique menée par le gouvernement’, explique le nouveau président du CNJ.

Régis Lidaouessdjolo Batchassi et les membres du nouveau Bureau

Créé en 2008, le CNJ regroupe 328 mouvements de jeunesse. Sa mission est de répondre aux aspirations et aux préoccupations des jeunes, notamment en matière d’emploi et de formation.

Il se veut un cadre de concertation, d’expression et d’action en vue d’assurer la participation de la jeunesse au processus de développement

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.