Le Gabon également frappé par le drame

07/06/2007
Le Gabon également frappé par le drame

Quatre Gabonais et deux expatriés français vivant au Gabon, tous salariés d'une compagnie aérienne privée gabonaise, figurent parmi les victimes de l'accident d'hélicoptère ayant fait 22 morts dimanche à Freetown, a annoncé jeudi le quotidien gouvernemental gabonais. Ils composaient l'équipage d'un avion de la compagnie Avirex, loué par la Fédération togolaise de football (FTF) pour transporter l'équipe nationale des Eperviers de Lomé à Freetown, où elle affrontait la Sierra Leone dans le cadre des qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations 2008 (CAN-2008), selon L'Union qui cite la compagnie.

L'hélicoptère MI-8 de fabrication russe, qui effectuait la liaison entre la capitale sierra-léonaise et l'aéroport international de Lungi et dans lequel ils avaient pris place, en compagnie notamment de supporters du Togo, de responsables de la FTF et du ministre togolais des Sports, Richard Attipoé, a pris feu alors qu'il s'apprêtait à atterrir.Un copilote russe est le seul survivant de cet accident.

Les autorités Sierra Léonaises ont ouvert une enquête, afin d'en déterminer les causes.

La compagnie privée Paramount Airlines, qui exploitait l'hélicoptère, est inscrite sur la liste noire européenne lui interdisant tout vol dans l'Union européenne (UE).

En photo : la page d'accueil du site de la compagnie Avirex

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.