Le Hadj en toute sécurité

02/09/2009
Le Hadj en toute sécurité

La commission du Hadj, composée du ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, de celui de la sécurité Atcha Titikpina, des agences de voyages et des membres de l'Union musulmane du Togo, s'est réunie mardi à Lomé pour préparer le pèlerinage qui aura lieu au cours du mois de novembre. L'objectif étant de parvenir à une organisation exemplaire et de s'assurer que tous les fidèles soient acheminés à La Mecque dans de bonnes conditions.

Les candidats au voyage devront débourser 1.650.000 Fcfa pour un forfait comprenant le transport aérien et l'hébergement sur place.« Comparativement à certains autres pays de la région, ce prix est inférieur» a expliqué M. Bodjona. Il a par ailleurs précisé que les pèlerins pourraient cette fois embarquer directement à l'aéroport de Lomé pour des vols directs vers l'Arabie Saoudite sans avoir à transiter via le Ghana, le Bénin ou le Burkina.

Depuis quelques années, le Hadj est devenu un produit de luxe. Outre les frais de transport, les pèlerins doivent se loger et se nourrir. Si les hôtels de luxe près de la grande mosquée sont intouchables pendant la haute saison, les établissements de catégorie inférieure doublent ou triplent leurs prix lors du Hadj. Commerces alimentaires et services font de même.

1000 Togolais on effectué le pèlerinage en 2008.

Le Hadj est l'une des choses les plus éminentes de l'islam et il est obligatoire pour toute personne responsable (moukallaf), libre, qui en a la capacité. Il en est de même pour la « oumrah », le petit pèlerinage. C'est donc un devoir de les accomplir une fois dans sa vie mais il n'est pas nécessaire de les répéter plusieurs fois.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.