Le Togo n’est pas un dépotoir !

08/01/2015
Le Togo n’est pas un dépotoir !

Le Togo va se convertir au régime propreté

750 millions de Fcfa seront accordés cette année par le gouvernement à l’Agence nationale d'assainissement et de salubrité publique, 200 millions de plus qu’en 2014. 

Une nécessité pour tenter de venir à bout d’un fléau qui ronge le cadre urbain et constitue un problème de santé.

De nombreux Togolais estiment que la voie publique est une décharge naturelle. On vide les ordures dans rue en attendant le passage d’hypothétiques éboueurs. 

Des dépotoirs sauvages sont installés à proximité des habitations.

Rien qu’à Lomé, il faut gérer 300.000 tonnes de déchets par an.

La situation n’est guère plus réjouissante dans les autres grandes villes et en milieu rural.

Si les équipements modernes d’assainissement font défaut, comme une usine moderne de recyclage des ordures ménagères, l’incivisme de la population est le problème N°1.

Les autorités ont instauré chaque premier samedi du mois une opération ville propre. Pas une annonce gadget, mais une tentative de faire prendre conscience aux habitants que la protection de l’environnement public est avant tout leur propre protection.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Bonne entente sur les questions sécuritaires

Coopération

Faure Gnassingbé a reçu vendredi Patrice Kouamé, le secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente (CE). 

Bientôt 80% des malades traités sous ARV

Santé

L’ONUSIDA salué vendredi les efforts accomplis par le Togo pour lutter contre la pandémie. Le traitement sous ARV gratuit va se généraliser.

Une façon originale de découvrir le Togo

Tourisme

Une cinquantaine de touristes belges, néerlandais et français sont partis jeudi à la découverte du pays en VTT. Ils participent à la  6e édition du ‘Togo Jungle Challenge’.

Au Ghana, Fan Milk va gérer ses propres déchets

Environnement

Au Togo, tout le monde connaît Fan Milk, le spécialiste ouest-africain des glaces et des jus distribués en pousse-pousse.