Le Togo, terre de solidarité

16/04/2015
Le Togo, terre de solidarité

De nombreux réfugiés sont sédentarisés

Le Togo est une terre d’accueil pour les réfugiés. 22.030 sont installés dans le pays dont certains depuis de très longues années. Les plus importants contingents viennent du Ghana (17.865) et de Côte d’Ivoire (2.558). En coopération avec le gouvernement, le  Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) mène des opérations de retour volontaire. 1.220 Ivoiriens qui avaient fui lors de la crise post-électorale, ont regagné leur pays et plusieurs centaines se préparent à le faire au mois de mai.

‘Pour les réfugiés qui ne veulent pas rentrer, nous travaillons pour leur intégration locale dans la société togolaise, nous leur offrons des appuis pour mener des activités génératrices de revenus pour se prendre en charge. Nous les encourageons à adhérer à une mutuelle de santé’, explique Mbili Ambaoumba, le représentant du HCR.

La coopération exemplaire entre le gouvernement et le Haut Commissariat est cité comme un exemple dans la sous-région.

Les pouvoirs publics ont introduit une carte d’identité du réfugié qui lui permet, au même titre que n’importe que Togolais, de trouver un emploi, de créer son entreprise, de s’intégrer complètement en bénéficiant des services publics de l’éducation et de la santé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.