Le boulevard de la Marina n’est pas un circuit de Formule 1

20/01/2011
Le boulevard de la Marina n’est pas un circuit de Formule 1

Le gouvernement s’est lancé depuis quelques mois dans un important programme de rénovation du réseau routier. Le Togo en avait bien besoin après deux décennies d’immobilisme complet.
Les tracto pelles sont à l’œuvre à Lomé et à l’intérieur du pays.
Premier signe visible de cette politique, le nouveau Boulevard de la Marina qui longe la mer. L’axe qui va du Rond-Point du Port à la frontière avec le Ghana est flambant neuf avec deux voies de chaque côté séparées par un terre plein central avec système d’éclairage dernier cri.
Le problème est que désormais certains automobilistes confondent cette avenue avec un circuit de Formule 1. Il n’est pas rare de voir des voitures filer à plus de 100 km en pleine ville avec son inévitable lot d’accidents, parfois très graves.
La nuit, notamment le week-end, la route longue de 5km est le terrain de jeu pour certains propriétaires de puissantes berlines et de 4X4 qui font la course mettant en danger les autres conducteurs et les passants.
La police n’ignore rien de cette situation. Elle réfléchit au moyen de faire respecter le code de la route, tout simplement. L’une des solutions sérieusement envisagée est l’installation de ralentisseurs tous les 300 ou 500 mètres. En outre, elle va se livrer à des contrôles visuels de vitesse avec de fortes amendes à la clé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.