Le boulevard de la Marina n’est pas un circuit de Formule 1

20/01/2011
Le boulevard de la Marina n’est pas un circuit de Formule 1

Le gouvernement s’est lancé depuis quelques mois dans un important programme de rénovation du réseau routier. Le Togo en avait bien besoin après deux décennies d’immobilisme complet.
Les tracto pelles sont à l’œuvre à Lomé et à l’intérieur du pays.
Premier signe visible de cette politique, le nouveau Boulevard de la Marina qui longe la mer. L’axe qui va du Rond-Point du Port à la frontière avec le Ghana est flambant neuf avec deux voies de chaque côté séparées par un terre plein central avec système d’éclairage dernier cri.
Le problème est que désormais certains automobilistes confondent cette avenue avec un circuit de Formule 1. Il n’est pas rare de voir des voitures filer à plus de 100 km en pleine ville avec son inévitable lot d’accidents, parfois très graves.
La nuit, notamment le week-end, la route longue de 5km est le terrain de jeu pour certains propriétaires de puissantes berlines et de 4X4 qui font la course mettant en danger les autres conducteurs et les passants.
La police n’ignore rien de cette situation. Elle réfléchit au moyen de faire respecter le code de la route, tout simplement. L’une des solutions sérieusement envisagée est l’installation de ralentisseurs tous les 300 ou 500 mètres. En outre, elle va se livrer à des contrôles visuels de vitesse avec de fortes amendes à la clé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.