Le gouvernement se mobilise face aux inondations

05/07/2014
Le gouvernement se mobilise face aux inondations

Des pluies diluviennes se sont abattues sur Lomé dans la nuit du 3 au 4 juillet. Elles ont provoqué des dégâts dans plusieurs quartiers de la capitale.

Une délégation comprenant la ministre de l’Action sociale, Dédé Ahoéfa Ekoué, son collègue de l’Urbanisme, Fiatuwo Kwadjo Sessenou et le ministre de l’Environnement, André Johnson s’est rendue aussitôt sur le lieu des inondations pour constater de l’ampleur des dommages. Une visite destinée à apporter le soutien du chef de l’Etat et le réconfort aux sinistrés. Plus tard, le ministre des Travaux publics a effectué un déplacement sur site.

La délégation a sillonnée  plusieurs  quartiers parmi lesquels Agoè Nyivé, Zongo, et Togblekope.

Les services techniques de l’action sociale aidés des services de sécurité ont comptabilisé environ 2000 sinistrés et d’importants dégâts matériels.  

Le gouvernement a proposé d’accueillir temporairement les victimes au Centre permanent pour sinistrés de catastrophes naturelles de Logopé Agoue.

Les opérations de pompage ont débuté dans plusieurs quartiers. Une réunion interministérielle s’est déroulée  vendredi pour décider de nouvelles mesures urgentes à prendre.

D’importants travaux de drainage ont été réalisés ces dernières années à Lomé ; ils se poursuivent. Tous les quartiers ne sont pas encore protégés contre les inondations, ce qui explique la situation actuelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.