Le requin pris au piège

05/07/2008
Le requin pris au piège

Le port autonome de Lomé (PAL) a effectué samedi une simulation grandeur nature pour éprouver l'efficacité des mesures de sécurité. Le scénario dénommé « Requin bleu » reposait sur une attaque terroriste au sein des installations portuaires. Prise d'otages et revendications à la clé. Mais grâce à l'intervention de la police et de la gendarmerie, tout s'est heureusement bien terminé avec la libération des otages et la capture des terroristes.

En situation réelle, les forces de sécurité seraient-elles en mesure d'agir avec la même efficacité. Les autorités répondent par l'affirmative.Cet exercice rentre dans le cadre d'un programme destiné à mettre aux normes internationales ISPS le port. Des normes exigées par l'Organisation maritime internationale.

Pour le Togo, la protection de la plate forme portuaire est un impératif en terme de sécurité publique, mais également un argument commercial en direction des armateurs.

Ce que confirme Adégnon Fogan, le directeur du port du PAL : « « Si nous sommes bien entraînés et que notre port est classé parmi les ports sûrs en Afrique, l'avantage est que les navires n'hésiteront pas à venir accoster».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.