Le texte le plus connu de la Bible évolue

17/07/2017
Le texte le plus connu de la Bible évolue

Traduire correctement l'idée originale

A partir du 1er octobre, les fidèles catholiques togolais ne diront plus ‘Ne nous soumets pas à la tentation’, mais ‘Ne nous laisse pas entrer en tentation' lors de la prière fondamentale ‘Notre Père’.

Une petite évolution validée lundi par la Conférence des Évêques du Togo (CET) après consultation avec le Vatican.

D’après des analyses théologiques et exégétiques, la version actuelle n’est pas correcte. Elle ne traduit pas correctement l’idée originale. Elle donne que sentiment que c’est Dieu qui pousse l’homme à la tentation.

La prière du Notre Père est le texte le plus connu de la Bible. La plupart des chrétiens connaissent par cœur cette prière proposée par Jésus à ses disciples selon le témoignage de l'Évangile selon Matthieu. 

Un quart de la population est catholique.

La prière du Seigneur : Notre Père

Notre Père 

qui es aux cieux, 

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite,

sur la terre comme au ciel. 

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,

pardonne-nous nos offenses, 

comme nous pardonnons aussi

à ceux qui nous ont offensés

et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du mal.

Amen

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.

'Dynamique exceptionnelle vers l’émergence'

Développement

A New York depuis le début de la semaine, le Premier ministre s'est entretenu avec un certain nombre de responsables des Nations Unies 

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.