Les cieux nous sont tombés sur la tête

08/07/2009
Les cieux nous sont tombés sur la tête

"Il a beaucoup plu et il va continuer. Il y a cette année des formations locales et des formations de grandes envergures qui viennent de l'Est depuis le Nigeria et le Gabon. Il pleut beaucoup quand il y a des formations de cette envergure ». C'est ce qu'a déclaré mardi soir sur la TVT Awadi Agbare, le directeur général de la Météorologie nationale, selon des propos rapportés par l'Agence Xinhua.

Les pluies qui ont provoqué d'importantes inondations dans certains quartiers de Lomé ne vont donc pas cesser dans les prochains jours. Ce qui n'est pas forcément une très bonne nouvelle pour les habitants de la capitale.Les autorités ont procédé à l'évacuation des habitants des zones sinistrées, au pompage grâce à l'intervention des sapeurs-pompiers et à la distribution de vivres.

Le ministre de la Santé, Komlan Mally, a mis en garde la population contre les risques de propagation du choléra et du palu.

Ces inondations en milieu urbain sont récurrentes. Le Togo a entrepris d'importants travaux avec l'assistance des partenaires internationaux pour empêcher à l'avenir de telles catastrophes, mais il faudra encore plusieurs mois avant leur achèvement.

Selon Awadi Agbare, les précipitations 2009 ont déjà dépassé les limites de 2008.  Il a également indiqué que la saison des pluies avait commencé un peu plus tôt cette année dans les régions du centre et du nord du pays: Centrale, de la Kara et des Savanes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !