Les contrôles routiers sont faits pour être respectés

30/08/2014
Les contrôles routiers sont faits pour être respectés

La ville de Dapaong (619 km de Lomé) a été le théâtre d’échauffourées vendredi à la suite d’un contrôle routier qui a mal tourné. Des conducteurs de taxi-motos ont tenté de s’en prendre au commissariat central de cette ville. Le calme est revenu après l’intervention de personnalités locales.

Le ministre de la Sécurité, Yark Damehane a dénoncé ces violences et a rappelé aux zémidjan et à la population que les contrôles routiers avaient pour objectif d’assurer la sécurité, de faire chuter le nombre des accidents et de combattre la délinquance.

Le ministre a enfin rappelé que les outrages et actes de rébellion envers les agents de la force publique étaient passibles de poursuites judiciaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.