Les côtés togolaises rongées par l’angoisse

07/11/2013
Les côtés togolaises rongées par l’angoisse

Le ministre de l’Environnement, André Johnson, s’est déclaré préoccupé jeudi par l’érosion côtière. Il n’est pas le seul. Le phénomène ronge le littoral avalant villages et routes depuis des années. Mais des mesures ont été adoptées par ses prédécesseurs. Ainsi, il est interdit d’exploiter le sable marin afin de lutter contre le déficit sédimentaire.

En outre, il est prévu la réfection des berges à l’embouchure du Lac-Togo et la stabilisation du littoral entre Aného et Goumou Kopé, par la pose de 9 épis. Coût de l’opération : 3 milliards de Fcfa.

L’UEMOA avait déjà financé, en février 2009, la réfection et la stabilisation de la berge ouest du Lac-Togo pour un montant de 790 millions.

Le ministre a également souhaité la création d’un Observatoire national du littoral susceptible de travailler en étroite coopération avec le MOLOA, l’Observation du littoral ouest-africain, financé par l’UEMOA.

Toute cela sera-t-il suffisant pour stopper l’avancée de l’océan ? Pas sûr. Les changements climatiques et la construction d’infrastructures sur les côtes ou à proximité sont des facteurs aggravants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.

‘Notre rôle est de prévoir l’imprévisible’

Sport

Une large souscription publique a été lancée pour financer le parcours des Eperviers à la prochaine CAN. Certains protestent déjà.