Les côtés togolaises rongées par l’angoisse

07/11/2013
Les côtés togolaises rongées par l’angoisse

Le ministre de l’Environnement, André Johnson, s’est déclaré préoccupé jeudi par l’érosion côtière. Il n’est pas le seul. Le phénomène ronge le littoral avalant villages et routes depuis des années. Mais des mesures ont été adoptées par ses prédécesseurs. Ainsi, il est interdit d’exploiter le sable marin afin de lutter contre le déficit sédimentaire.

En outre, il est prévu la réfection des berges à l’embouchure du Lac-Togo et la stabilisation du littoral entre Aného et Goumou Kopé, par la pose de 9 épis. Coût de l’opération : 3 milliards de Fcfa.

L’UEMOA avait déjà financé, en février 2009, la réfection et la stabilisation de la berge ouest du Lac-Togo pour un montant de 790 millions.

Le ministre a également souhaité la création d’un Observatoire national du littoral susceptible de travailler en étroite coopération avec le MOLOA, l’Observation du littoral ouest-africain, financé par l’UEMOA.

Toute cela sera-t-il suffisant pour stopper l’avancée de l’océan ? Pas sûr. Les changements climatiques et la construction d’infrastructures sur les côtes ou à proximité sont des facteurs aggravants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.