Les déconvenues de la loterie aux visas

19/04/2008
Les déconvenues de la loterie aux visas

En début d'année, des Togolais tirés au sort par la loterie aux visas, mais dont la candidature finale n'avait pas été retenue par les autorités américaines, s'étaient constitués en « Collectif des Personnes opprimées par l'ambassade des Etats-Unis au Togo (CPO)" ! Le groupe a fait de nouveau parler de lui vendredi en manifestant devant les locaux diplomatique US à Lomé.

Il proteste contre le refus des autorités américaines de délivrer la fameuse "carte verte" aux gagnants.Les manifestants exigent de l'Ambassade des Etats-Unis, qu'elle " réhabilite" ceux qui n'ont pas été retenus, ou qu'elle leur rembourse les frais de dossier.

Le Collectif reproche aux Etats-Unis de ne pas accorder de « carte verte » à tous les gagnants et d'imposer des frais de dossiers qui ne sont pas remboursés en cas de rejet.

Rappelons que les Etats-Unis sont un pays souverain. S'agissant de la loterie aux visas, il est clairement indiqué dans les textes que l'obtention du statut final de gagnant est conditionné par un entretien préalable avec les services diplomatiques et d'immigration.

Si le gagnant remplit toutes les conditions fixées (bac, qualification professionnelle, statut familial, etc…), le visa lui sera accordé. Dans le cas contraire, un refus lui sera signifié sans que l'ambassade n'ait à en justifier les motifs.

On peut comprendre la déception de ceux dont la candidature a été rejetée. Mais la participation à la loterie aux visas impose aussi d'en accepter les règles.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.