Les nouvelles routes de la cocaïne

03/03/2014
Les nouvelles routes de la cocaïne

La coke passe désormais par l'Afrique de l'Ouest avant d'être expédiée en Europe et en Amérique du Nord

On connaissait la route de la soie utilisée jusqu’au XVe siècle par les commerçants entre l’Asie et l’Europe, il y a maintenant la route de la cocaïne. Pas exactement le même type de marchandise convoyée.

Le flux régulier de cocaïne en provenance des pays producteurs (Colombie, Pérou, notamment) vers les consommateurs devient de plus en plus préoccupant. 

Une partie importante des stupéfiants est acheminée via les pays des Caraïbes et d'Afrique de l'Ouest. Le Togo, comme les autres pays de la région, sert de Hub de transit aux trafiquants qui appartiennent à des organisations criminelles transnationales.

Cette situation constitue une menace sérieuse pour le développement, pour la sécurité et la stabilité des Etats victimes du crimes organisé.

C’est la raison pour laquelle, l’Union européenne finance un projet régional intitulé Programme "Route de la cocaïne" (PRC). Composé de deux volets, "Programme de coopération maritime" (SEACOP) et Projet de communication aéroportuaire (AIRCOP), le PRC a pour objectif de renforcer la capacité des services répressifs à intercepter les flux de cocaïne vers l’Afrique de l'Ouest par voie maritime et aérienne.

"Route de la cocaïne" prévoit série de mesures dont l’intégration des partenaires de l’Afrique de l’Ouest et de l’Amérique latine dans une communauté internationale de police, le renforcement des contrôles aux points d'entrée aériens et maritimes, l’échange d’informations et la lutte contre le blanchiment.

Ces initiatives viennent en appui du plan d'action régional mis en place par la Cédéao dont le but est de renforcer les capacités de surveillance, de coordination et d’harmonisation des politiques de lutte contre les cartels.

Dans ce cadre, une mission du SEACOP vient de séjourner au Togo en appui aux autorités locales (police, douanes, gendarmerie maritime, marine nationale, autorité portuaire).

Les experts ont fourni une assistance concernant le contrôle des marchandises conteneurisées afin de détecter des cargaisons interdites.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !