Les « opprimés » de la loterie aux visas

01/02/2008
Les « opprimés » de la loterie aux visas

Violations des droit de l'Homme, brimades, injustices, escroquerie, discrimination. Par qui ces graves accusations sont-elles lancées ? Des ONG togolaises, Amnesty International, Human Rights Watch qui veulent dénoncer la situation au Togo ? Vous n'y êtes pas. Cette salve de reproches émane du « Collectif des Personnes opprimées par l'ambassade des Etats-Unis au Togo (CPO) ! Cela ne s'invente pas.

Il ne s'agit pas d'une farce mais d'une affaire tellement grave que le CPO a organisé il y a quelques jours une conférence de presse à Lomé pour dénoncer les pratiques de la chancelleries concernant la loterie aux visas qui a lieu chaque année au Togo et à travers le monde.Ce collectif s'est même doté d'un porte-parole, Fagnon Comlanvi.

Pour résumer, il est reproché aux Etats-Unis de ne pas accorder de « carte verte » à tous les gagnants et d'imposer des frais de dossiers qui sont plus chers au Togo qu'au Bénin.

Il faut rappeler que les Etats-Unis restent un pays souverain. C'est lui qui fixe les règles. S'agissant de la loterie aux visas, il est clairement stipulé dans les textes que l'obtention du statut final du gagnant est conditionné par un entretien préalable avec les services diplomatiques.

Si le gagnant remplit toutes les conditions fixées (bac, qualification professionnelle, etc…), le visa lui sera délivré. Dans le cas contraire, un refus lui sera signifié sans que l'ambassade n'ait à en justifier les motifs.

Le CPO ne peut l'ignorer et, se faisant, accuser l'ambassade US de « brimades » ou de « violations de droits de l'homme ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).