Les ports togolais se conforment à l’ISPS

16/04/2012
Les ports togolais se conforment à l’ISPS

Une équipe des gardes-côtes américains a visité le 10 et 11 avril les ports de Lomé et de Kpémé afin de s’assurer que le programme International Ship and Port Security (Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, ISPS) était convenablement appliqué.

Depuis 2004, de nouvelles mesures de sécurité sont imposées aux navires et aux ports en matière de sécurité par l’Organisation maritime internationale.

Pour le chef de la délégation US, le le Lt. Cmdr. Chris Phelan, "Il est évident que le Togo est  parfaitement conscient des menaces de piraterie et de terrorisme qui pèsent sur le trafic maritime et il prend des mesures efficaces visant au renforcement de la sécurité dans ses ports. Nous espérons qu’il continuera à renforcer la sécurité pour maintenir un système conforme normes ISPS. 

Les gardes côtes américains travaillent avec le Port de Lomé depuis 2011 pour s’assurer de la capacité du Togo à répondre aux normes internationales de sécurité portuaires, souligne le communiqué de l’ambassade des Etats-Unis à Lomé.

Selon Lanny Spencer, chargé des questions économiques et de commerce à l’ambassade, le respect de l’ISPS est, non seulement, indispensable pour la sécurité, mais il contribue à l’amélioration du climat des affaires car il réduit les coûts d’assurance du transport maritime. C’est donc favorable à l’activité du Port de Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.