Les réfugiés aiment le Togo

07/03/2012
Les réfugiés aiment le Togo

20.000 réfugiés de 16 nationalités différentes sont actuellement au Togo. Un chiffre communiqué mercredi par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugiés (UNHCR) lors d’une réunion rassemblant des représentants de 11 Etats de la région à Lomé.

Une réunion destinée à élaborer une stratégie globale pour une meilleure protection des réfugiés en Afrique de l’ouest.

La Ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, Mémounatou Ibrahima, a rappelé qu’en dépit de la signature par le Togo de tous les traités internationaux en la matière, beaucoup reste à faire. Il faut mieux appréhender le statut d’apatride, réviser la loi concernant le statut des réfugiés et créer un centre d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Le ministre de la Sécurité, Gnama Latta, a rappelé pour sa part l’engagement personnel du chef de l’Etat pour assurer la protection des réfugiés au Togo.

Fin 2010, le pays avait du faire face à l’afflux d’Ivoiriens fuyant les troubles dans leur pays. Plusieurs milliers d’entre-eux sont encore présents.

Le représentant régional africain du HCR, Valentin Tapsoba, a d’ailleurs renouvelé aux autorités la gratitude de son institution pour l’hospitalité et l’engagement dont elles ont fait preuve à l’égard des Ivoiriens et des autres réfugiés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.

ACP-UE : vers des partenariats régionaux

Coopération

Les pays ACP et l’Union européenne devraient débuter dans le courant du mois de septembre les négociations en vue de parvenir à un nouvel accord d’ici 2020.

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.

'Dynamique exceptionnelle vers l’émergence'

Développement

A New York depuis le début de la semaine, le Premier ministre s'est entretenu avec un certain nombre de responsables des Nations Unies