Libérons la voie publique

20/02/2014
Libérons la voie publique

Dangereux pour les passants, les motocyclistes et les automobilistes

L’opération de désengorgement des voies publiques a débuté jeudi à Lomé. Par désengorgement, il faut comprendre le nettoyage de la voie publique - routes et trottoirs -  occupée illégalement par des vendeurs en tout genre. 

A peine rénovées à coup de milliards, les nouvelles avenues de la capitale redeviennent aussitôt des marchés informels : ventes de cartes téléphoniques, de textile, réparateurs moto, vidange, etc…

Horrible pour l’esthétique, dangereux pour les passants, les motocyclistes et les automobilistes. 

Les autorités avaient donné plusieurs semaines aux commerçants pour dégager les lieux.

Outre l’emprise anarchique du business informel, certaines boutiques installées le long de ces artères ne se gênent pas pour utiliser les trottoirs comme lieux d’exposition à ciel ouvert ; en toute illégalité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.