Lomé en 2035

31/10/2017
Lomé en 2035

Pahorkosiki Touh

A l’horizon 2035, Lomé doit offrir le visage d’une ville moderne, dotée d’une gouvernance locale où la population vit épanouie. Vœu pieux ?

Non, répond Pahorkosiki Touh, le directeur de la Décentralisation. Et d’assurer que les pouvoirs publics y travaillent.

La capitale et sa banlieue concentrent le quart de 7 millions de Togolais.

Exode vers les grandes villes et croissance démographique créent un cocktail explosif si rien n’est fait rapidement. Lomé est victime d’une urbanisation galopante et incontrôlée.

La capitale a dépassé depuis longtemps ses limites administratives fixées en 1971. 

A l’occasion de la Journée mondiale de villes, les experts, urbanistes, architectes planchent mardi sur ces questions et souhaitent définir une approche participative pour un développement durable des grandes villes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.