Lomé en 2035

31/10/2017
Lomé en 2035

Pahorkosiki Touh

A l’horizon 2035, Lomé doit offrir le visage d’une ville moderne, dotée d’une gouvernance locale où la population vit épanouie. Vœu pieux ?

Non, répond Pahorkosiki Touh, le directeur de la Décentralisation. Et d’assurer que les pouvoirs publics y travaillent.

La capitale et sa banlieue concentrent le quart de 7 millions de Togolais.

Exode vers les grandes villes et croissance démographique créent un cocktail explosif si rien n’est fait rapidement. Lomé est victime d’une urbanisation galopante et incontrôlée.

La capitale a dépassé depuis longtemps ses limites administratives fixées en 1971. 

A l’occasion de la Journée mondiale de villes, les experts, urbanistes, architectes planchent mardi sur ces questions et souhaitent définir une approche participative pour un développement durable des grandes villes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.