Lomé redevient la capitale des grandes rencontres internationales

15/11/2008
Lomé redevient la capitale des grandes rencontres internationales

Abdou Diouf, Nicéphore Soglo, Kofi Annan ou le représentant personnel du président français Nicolas Sarkozy. Toutes ces personnalités seront présentes le 17 novembre à Lomé pour le au 31e congrès de l'institut de droit d'expression et d'inspiration française.

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, ouvrira les travaux.A 48 heures du congrès, le président du comité d'organisation et bâtonnier de l'ordre des avocats du Togo, Me Alexis Akéréburu (photo) se confie à republicoftogo.

Republicoftogo.com : Quels sont les grands axes de discussion de ce congrès ?

Alexis Akereburu :

D'abord il faut dire qu'il y a des années que l'Afrique n'a plus abrité ce type de rencontre ; c'est dire toute l'importance qu'elle revêt pour nous aujourd'hui. Le thème central est : le rôle du droit dans le développement économique.

Il s'agira de définir la place que doit occuper la règle du droit dans le développement économique d'un Etat, dans l'organisation économique, la croissance de l'économie. Autrement dit, comment le droit peut aller à la rencontre de l'économie pour servir à améliorer les conditions de vie et de travail des populations.

Republicoftogo.com : Quels avantages le Togo peut-il tirer d'une telle rencontre internationale ?

Alexis Akereburu :

Les intérêts sont multiples. D'abord l'intérêt scientifique parce que les thèmes qui seront abordés nous concernent directement. Il s'agit comme je l'ai dit à l'instant, des questions ayant rapport avec le droit et l'économie ; et nous nous appuierons sur des exemples des pays en développement, notamment la nécessité par exemple d'organiser le droit de la propriété.

Nous parlerons également de l'expérience du Canada, du Cameroun, des pays de l'Océan indien qui sont à la fois des pays de tradition juridique française et britannique. Nous parlerons également de l'attitude psychologique et psychosociale africaine vis-à-vis du droit ; comment le droit est-il perçu en Afrique.

D'un autre point de vue, cette rencontre va ouvrir la voie à d'autres rencontres internationales d'envergure au Togo car nous aurons donné la preuve de notre capacité dans l'organisation de telles manifestations.

Republicoftogo.com : Sur le plan du droit, comment jugez-vous l'évolution au Togo ?

Alexis Akereburu :

Je pense qu'avec le programme de modernisation de la justice qui est en cours d'exécution, le droit est en train d'occuper sa place réelle au Togo. L'organisation de cette rencontre est la preuve que le pays est en train de retrouver sa place dans le concert des nations, puisque nous aurons à accueillir au moins 150 participants issus d'environ 35 nationalités. Il est donc heureux de constater qu'après plusieurs années de traversée du désert, le Togo est en train de revenir à grand pas sur l'échiquier international. Je saisis d'ailleurs l'occasion pour remercier les autorités pour leur implication dans l'organisation matérielle de cette rencontre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.